Venez incarner un Kaurös, une espèce magique, des humains, des anges, des dragons, et plus encore !
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'histoire des Espèces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maître Du Jeu


avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 20
Localisation : Partout

MessageSujet: L'histoire des Espèces   Dim 17 Jan - 1:58

CHAPITRE 1 : LES HUMAINS CRÉATEURS


Un laboratoire scientifique situé aux collines aux industries, ANYMA, spécialisé dans l'hybridation des animaux, veut aboutir à un projet hors du commun : créer des reptiles hybrides, qui savent parler, agir comme des hommes, tout ayant certains attributs des reptiles, notamment le physique ou certains traits psychologiques. Cette idée, c'est un scientifique d'une cinquantaine d'année, Dr Orkan, un génie humain, connaissant absolument tout sur les animaux et les humains, qui l'a eue ! Il veut créer ces créatures dans le but de sensibiliser l'espèce humaine, intéressée par le pouvoir et l'argent, aux animaux, leur dire que ce que les scientifiques créent en laboratoire, ce sont des être vivants, qui respirent, qui ont des sentiments et une véritable âme.

Son projet convainc ses amis, et financent le projets par divers organismes, séduits également par le projet. Les premiers travaux sont établis par les scientifiques : les cinq plus brillants professionnels qualifiés en biologie animale laboratoire, dont le Dr Orkan fait partie, sont choisis. Le s premiers prototypes ne donnent rien. Le résonnement est faux, certains détails manquent... Le Docteur, découragé, dit :

"Commençons les premières expériences ! Et attendons le résultat, cela pourrait nous surprendre, qui sait !"

Ses désirs furent exaucés : les premiers reptiles humanoïdes voient le jour, dans leur embryon industriel. Orkan regarde ses "enfants" grandir, marquant dans un carnet toutes les étapes de l'évolution de ces derniers, déterminé à trouver la moindre anomalie qui traîne : malformations, handicap, ...

Au bout de deux mois, le premier reptile est prêt à sortir. Il ouvre doucement les yeux, et voit le Docteur Orkan en face de lui, à travers l'eau dans laquelle il a vécu ses premières respirations aquatiques. Il commence à se débattre, car il ne peut plus respirer sous cette eau : il possède désormais des poumons, et non plus des branchies ! Le docteur cria :

"Vite ! Faites-le sortir, il se noie !"


Les scientifiques aident la créature à sortir du faux embryon. L'eau se vide rapidement, et sa forme cylindrique se lève. Il ne reste plus qu'un reptile humanoïde, de deux mètres de haut, devant ses créateurs, branché à des câbles au niveau du nombril, remplaçant le placenta. Cette créature regardait les humains, sans crainte, si expression. Dr Orkan s'avançait de quelques pas vers lui, tandis que la créature se mit à parler, d'une voix très grave :

"Je sais que je ne suis pas comme vous, humains... Mais acceptez-moi, s'il vous plait."

Dr Orkan, surpris et ému, s'arrêta devant son premier "bébé".

"Bien sûr, tu es accepté, pourquoi tu ne le serais pas ? Je suis Orkan, ton créateur. Bienvenue au monde, mon fils !

-Mon fils..."

La créature connaissait ce mot, sa définition était inscrite dans ses gènes humaines. Il parlait la même langue que ces humains, mais il sentait un rapprochement génétique et psychologique. Il voulait savoir pourquoi Orkan l'a créé. Il lui demanda, poliment :

"Pourquoi m'avoir créé, père?

-Je ne sais pas si tu es prêt à le savoir, il vaut mieux attendre un peu, car il y a certaines vérités que nous n'assumons pas tout de suite. Je te le dirais un jour, mon fils. D'ailleurs, je dois te trouver un nom !"

Il regardait le reptile-humain de la tête aux pieds, et tournait autour de lui prudemment. Le fils se laissait faire, il sentait que cet humain était bon. Cela se voyait dans son regard. Après réflexion, il décida de le nommer ainsi : Seiran ! C'était un beau nom pour cette créature. Il donna aussi un nom à ces créatures : Les Kaurös, qui signifie "reptile aux yeux d'or", comme Seiran.
Des scientifiques prirent soin de Seiran, pendant que le scientifique, heureux de réaliser sont grand rêve, ordonna de faire des tests sur son enfant, et de créer plusieurs Kaurös, de toutes tailles, et des deux sexes. Ses amis, inquiets, demandèrent, ensemble :

"N'est-ce pas un peu tôt, pour faire de nouveaux animaux, Dr Orkan?


-Oh non ! Je sens que c'est la bonne, cette fois !"


Dernière édition par Yeiakia Ravenis le Mer 20 Jan - 14:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-kauros.forums-rpg.com
Maître Du Jeu


avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 20
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: L'histoire des Espèces   Mar 19 Jan - 20:12

CHAPITRE 2 : LES KAURÖS ET LEUR RÉBELLION



Les expériences et les années passèrent. Le laboratoire était devenu un zoo pour Kaurös ! Toutes sortes de créatures reptiliennes vivaient dans des cages vitrées, tels des animaux de compagnie, et toutes sortes de tests furent passés : vaccins, injections de différents produits toxiques, comme le venin de serpent, des produits nucléaires. Les Kaurös de petite taille mourraient plus vite que les plus gros, et les plus imposants. Seiran faisait presque partie des humains : il portait désormais une blouse blanche de scientifique, et restait avec son "père" et le même groupe d'ingénieurs de la biologie.
Seiran avait pour mission d'observer toutes les cages et de noter les changements physiques et comportementaux des créatures. Il avait oublié depuis longtemps ce qu'il était : un des leurs... Il ne pensait jamais à ça, il avait trop de travail pour se soucier du sort des siens.

"Les plus petits Kaurös n'ont pas survécu, les gros mutaient contre les divers produits toxiques"
, voilà la ligne de son rapport qui résumait tout ce qu'il avait écrit. Il déposait, tous les soirs, ses travaux sur le bureau du Dr Orkan. Le reptile s'était fait des amis, à force d'observer : un groupe entier, dont trois femelles, et deux mâles, étaient devenus des proches, qui avaient tous survécu aux tests. Kirian, Herog, Lila, Iris et Arina étaient ses amis les plus chers. Il était secrètement amoureux d'Iris, qui était nommée ainsi car elle avait des yeux violets comme la fleur, et pensait un jour, se reproduire avec elle. C'est normal, après tout, la nature a ses besoins !

Mais il ne s'était pas fait que des amis... Quelques Kaurös rebelles faisaient partie du lot : Niloticus, un des nombreux Kaurös ayant des gènes de crocodile, était très imposant, résistant, fort, et costaud. Il avait tenté plusieurs fois de briser la vitre de sa cage de verre. Il avait des marques et des cicatrices, car il ne se laisse pas faire. Beaucoup le croient sage, et il l'est, derrière son sale caractère. Seiran doit le surveiller, le travail oblige. Et aujourd'hui, il doit aller dans sa cage, pour tenter de le raisonner. Imaginez-vous, devoir parler à un crocodile bipède de deux mètres de haut et six mètres de long, aussi gros qu'un bison... Seiran ouvrit la cage en verre pendant que le monstre l'observait, mais il ne bougeait pas, il était méfiant. Le crocodile se mit sur ses pattes arrières, prêt à mordre son ennemi lézard...

"Bonjour, Niloticus... On m'envoie pour te parler. Pourquoi briser la vitre, pourquoi partir? Les humains nous ont créés, nous leur devons la vie !

-Vivre pour servir de cobayes ? J'aurais encore préféré ne jamais naître. La vie... Je suis d'accord que nous la leur devons, mais pas pour continuer les expériences, j'ai envie de voir le monde extérieur, en dehors des murs, comme toi.

-Je ne vois jamais le monde, dehors. Mon père m'a dit que nous sommes en sécurité ici, avec eux, que le monde extérieur est dangereux et sauvage.


-Nous sommes des animaux, Seiran...

-Pas moi, je suis comme eux, VOUS êtes des animaux."

Niloticus se mit en colère après ces mots, et frappait de toutes ses forces la vitre qui lui servait de cage. Sa queue brisa toute la vitre, et il mit deux pattes dehors, avant de dire à son rival :

"Seiran, si toi tu ne veux pas savoir, laisse-moi au moins découvrir avec les miens ce qu'est cette nature..."

Une fois les pattes dehors, le crocodile entendit l'alarme incendie se déclencher, et brisa en vitesse avec sa queue les vitres qui le séparait des siens. Les autres reptiles rejoignirent leur chef, puis ils se précipitaient vers les sorties du laboratoire, en prenant soin d'écarter les humains de leur passage. Malgré la lenteur de leur corps pour certains, d'autres volaient de leurs ailes de chauve souris ou d'insecte. D'autres encore, qui faisaient partie de la même branche que Seiran, les premiers Kaurös, restent fidèles aux humains et restent, mais pas tous. Une partie des Seiranniens avaient suivi les fugitifs. Les scientifiques tentaient de faire barrage, mais la plupart étaient mis à terre, ou assommés.

Dr Orkan regardait les rebelles et les humains se battre. En effet, les scientifiques avaient des armes pour se protéger et pouvoir se défendre face à ces reptiles. Seiran entra entre temps. Il vit Orkan, choqué par cette violence commune. Il fondit en larmes, se retournait pour prendre un mouchoir en soie et vit son fils. Il couru entre ses pattes, contre sa poitrine froide de reptile, qui semblait le réconforter. D'une voix émotionnée, le scientifique dit une vérité :

"J'ai... J'ai créé ces créatures pour sensibiliser les hommes par rapport à cette nature fragile, nous faisons partie de la nature et de l'évolution, nous devrions vivre en harmonie avec elle, et pourtant...

-C'est pour cela que tu nous as créés?

-Oui, mon fils..."


Seiran vit son père dans un état pitoyable, la vieillesse marquée sur son visage fatigué n'arrangea pas les choses. Il pleura aussi, et se laissa emporter par les larmes, relâchant toutes ses peurs et colères en eau salée qui coulaient sur ses joues.

"Père, je te vengerais, je sais qui a fait ça, et je ne vais pas laisser ces animaux détruire ton projet : soit ils reviennent, soit ils mourront."

Le père, regardait son fils en laissant un petit sourire. Mais ne répondait pas. Il voulait laisser Seiran faire. Il rêvait aussi d'un peu de vengeance, il comprit, à cet instant, que les humains sont incapable de changer et qu'ils ne s'entendront jamais avec la nature... Au moins, il aura essayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-kauros.forums-rpg.com
Maître Du Jeu


avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 20
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: L'histoire des Espèces   Ven 22 Jan - 23:43

CHAPITRE 3 : LA GUERRE ARRÊTÉE A TEMPS




 
 Niloticus conduisait les siens au nord des terres des humains, ils poussaient les humains qui travaillaient la terre, fonçaient dans les bottes de foin, mais derrière eux, des rangs organisés de l'armée humaine allaient donner l'assaut si les animaux avaient le malheur de se retourner. A la tête de cette armée : Seiran. Il ne voulait que la mort de Niloticus, et de ses fidèles. Justement, les crocodile ordonnait à sa compagne d'emmener sa fille hors des armes, avec les autres Kaurös. Il fit demi-tour, pour donner quelque chose à pourchasser aux humains, Seiran en particulier, et les détourner du groupe fuyard. La fille du crocodile fit de même, désobéissant à ses ordres, pour le soutenir s'ils devaient se battre.

L'arrivée de Niloticus stoppait net l'armée ennemie. Seiran commençait par crier :

"Le chef des rebelles est là ! Je pensais que tu fuirais comme les tiens... Tu es venu pour revenir au laboratoire et trahir tes petits amis?

-Oh non Seiran ! Je viens te dire que tu peux nous chasser au-delà des mers si tu le souhaite, nous serons libres, et jamais, jamais nous le retournerons sur ces terres non naturelle des humains !

-Arf ! Tu me déçois, je pensais que tu allais devenir le brave petit crocodile tout sage que tu étais avant... Je vais te déduire en thon, sale poisson reptilien !"


   A cet instant, la fille de Crocodilien, Ekia Aeris, s'interposait entre eux. Seiran la regardait d'un air stupéfait. En la regardant attentivement, il repérait les couleurs et la tête de son père, et le reste du corps de sa mère. Et surtout : les yeux ! Elle a les yeux de Niloticus... Il repris ses esprits :

"Ah ! J'ignorais que tu avais un enfant..."


Dr. Orkan sortit des rangs, ses armes rangées. Le crocodile et Ekia le remarquèrent. Orkan parlait enfin. Seiran continuait son discours :

"Et elle a de grandes ailes en plus ! Quelle beauté génétique... J'espère qu'elle est résistante aux coups de couteau !

-Si tu touches à ma fille, tu en auras pour ton grade !

-Hahaha ! Tu crois cela? Viens donc te battre, inutile reptile !"


   Les deux rivaux foncèrent l'un sur l'autre. Mais avant l'impact, des anges lourdement armés posèrent le pied au sol. Le plus armé de tous était le chef, cela se voyait. Il interpellait les deux reptiles :

"Halte ! Ces terres sont des terres de paix, reptiles, humains ! Notre rôle est de maintenir une paix entre les espèces ! La guerre est interdite, par respect pour les créatures mythologiques qui vivent ici. Je vous conseille de rentrer chacun chez vous, j'organise des rondes quotidiennes. Si une guerre se produit ici, les Humains et reptiles seront chassés, est-ce bien clair?!"

Ekia Aeris fit la révérence au chef des anges. Elle savait quelle ne devait pas les défier... Elle prononçait ces mots, sincère et pleins de bonté :

"Je vous le promets, noble Humain ailé. Nous, Kaurös, ne voulons pas de guerre."

Seiran répondit par un "oui, d'accord" sans aucune révérence ni respect envers l'Ange. Il regardait la jaune reptile d'un air tendre, mais il regardait le lézard comme une chose immonde. Soudain, d'une voix intimidante, il criait :

"A présent, chacun chez soi ! Vivez chacun de votre côté, l paix est plus importante !"

   C'est ainsi que chacun se dispersaient. Les Humains rentraient chez eux, les Anges continuaient leurs rondes sur les terres, et les Kaurös s'installèrent en face d'une forêt, bien au nord des terres nouvellement appellées Mor'dil par Niloticus.


Dernière édition par Ekia Hos le Mer 27 Jan - 23:22, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-kauros.forums-rpg.com
Maître Du Jeu


avatar

Messages : 22
Date d'inscription : 07/01/2016
Age : 20
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: L'histoire des Espèces   Dim 24 Jan - 19:25

LE DEBUT D'UNE PAIX, UNE MALADIE MORTELLE







   Ekia et son père rejoignaient les leurs, et ils atterrissaient dans une plaine, au nord d'une forêt. Niloticus se voyait déjà, dans le futur... Vivre en ces lieux, dans la nature, son rêve était enfin exaucé. Il ordonna à sa fille de guider les autres en lieu sûr dans la forêt, en attendant de savoir se servir d'outils pour vivre. Oui, leur part humaine avait pris le dessus avec l'instinct, voilà un beau mélange de deux races...

   Avec les années qui défilaient, les créatures mythologiques se sont faites à la présence des Kaurös, les Anges étaient satisfaits de cette alliance, et voulaient la faire durer. Ils continuèrent leurs rondes sur toutes les terres. Sairan avait vieilli, et Dr. Orkan mourut de vieillesse au bout de 10 ans. Cette paix fragile l'avait  détruit, et son fils adoptif devint le plus grand scientifique et le directeur du laboratoire ANYMA. Il avait fait rénover le laboratoire et agrandir les locaux, engager de nouveaux projets scientifiques divers et fit construire une statue dans les locaux de l'accueil du laboratoire, représentant Orkan avec sa blouse, pour lui rendre hommage pour l'éternité. La vie continuait, même s'il avait toujours cet esprit de vengeance envers ceux qui l'avaient trahit.
   Il eu un enfant, un jeune Seirannien, avec Iris, qu'il aimait tant. Ce bébé, ils le nommèrent Erkan. Seiran a pour projets de faire de son fils une arme redoutable contre les Kaurös.

   Mais... A Mor'dil, le prêtre, Niloticus, avait fait construire des habitations de pierre, et avait parcouru, avec sa fille, leurs terres. La grande Cité était bientôt finie, il manquait quelques travaux à faire sur les toits. La muraille qui entourait leur ville était renforcée par les filets de fer, qui empêchait les boulets de canon de démolir les murs en les retenant et empêcher les indiscrets et les bandits de grimper aux murs. Mais Niloticus avait beaucoup vieilli, et il était malade. Il savait qu'il allait mourir, mais il gardait le silence auprès de sa fille jusqu'au moment fatidique. Ce jour-là, il donnait son sceptre royal à sa fille. Elle fut très triste pendant 4 mois...

   Pourtant, sa nouvelle vie de prêtresse ne lui laissait pas le temps de se s'occuper de son sort. La cité, à peine un mois plus tard, était terminée, et la jeune chef devait faire vivre ses habitants. Elle devait réfléchir à ce qu'elle pourrait faire pour permettre aux Kaurös de vivre dans ce grand palais.

  Le temps passait, et la jeune prêtresse trouvait son prêtre, son amant, son compagnon de vie. Ils eurent un enfant, Kronos, un petit Kaurös particulier : un Crotalus Chiroptera. Il grandit aux côtés de son père, sa mère n'ayant pas survécu à la naissance du petit. Les Kaurös avaient acquis beaucoup d'expérience avec la nature, mais aussi avec les magies. Ils pratiquaient toutes sortes d'activités : jeux de réflexion, entrainements aux armes à distance et au corps à corps, lire, écrire, fabriquer des vêtements faits main ou bien encore pour certains : Apprendre à voler. Ce fut le cas  de Kronos, il a 20 ans aujourd'hui, et il apprend à peine à voler... Il est encore maladroit, son père le reprend souvent, car il est assez casse cou. Mais ils sont très proches. Le prêtre voudrait préparer son fils à la vie dure d'un prêtre, mais Kronos tient un peu à sa liberté...




Maintenant.... La suite de l'Histoire est à écrire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://world-of-kauros.forums-rpg.com
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'histoire des Espèces   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'histoire des Espèces
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pages d'histoire des hommes et des femmes d'Haiti et leurs épisodes
» Page d'histoire: Tiresias Augustin Simon Sam, president.
» Petite histoire aux grandes aventures :D
» Une petite histoire ... pour se remonter le moral !
» « Mais j'trouve pas de refrain à notre histoire... »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
World Of Kaurös :: ADMINISTRATION :: Règlements :: L’histoire-
Sauter vers: